Un problème, une question ? CLIQUEZ-ICI

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Traitements d’occlusion chimique ou thermique dans l’insuffisance des veines saphenes et des recidives

Rédaction

Claudine Hamel-Desnos (Caen)

Gilles Miserey (Rambouillet)

CHOOSING WISELY

CHOISIR AVEC PERTINENCE

Selon l’HAS, « la pertinence est un sujet stratégique qui représente une dimension à part entière de la qualité des soins et un enjeu majeur pour la sécurité des patients. Toute intervention en santé comporte des risques, qui sont mis en balance avec les bénéfices ou les résultats attendus de l’intervention, indépendamment du coût ».

Inspirés du choosing wisely (choisir avec pertinence) des canadiens, ces outils permettent d’initier le dialogue avec les patients, d’aider la prise de décision des professionnels de santé dans le choix des soins, d’harmoniser les pratiques, de réduire les traitements et actes inutiles ou à risque et de promouvoir les actes pertinents. Ces éléments constituent un premier pas vers la nécessaire hiérarchisation des stratégies thérapeutiques, celles-ci ayant bénéficié récemment des innovations thérapeutiques représentées par la sclérothérapie à la mousse et l’ablation thermique par radio-fréquence ou laser endo-veineux.

En médecine vasculaire, deux thématiques ont été choisies par le Conseil National Professionnel de Médecine Vasculaire : les écho-Dopplers et les actes thérapeutiques, principalement l’occlusion de veine saphène et des récidives variqueuses que nous vous présentons ici. Elaborées par un groupe d’experts, et soumises à un groupe de relecture, elles n’ont pas vocation à devenir opposables, mais cherchent avant tout à guider le patient et le praticien vers les thérapeutiques les plus pertinentes dans une démarche de qualité et de sécurité.

Ces « choisir avec pertinence », supposent en effet que la décision de traiter soit prise en concertation avec le patient, après avoir en particulier pesé les avantages et les inconvénients d’un traitement occlusif des veines saphènes par rapport à la conservation de celles-ci, notamment en fonction des facteurs de risque cardiovasculaires. Les différents traitements conservateurs ne sont pas développés dans ce document car n’en faisant pas l’objet.

Rappelons enfin, que par définition, les quatre veines saphènes (grandes et petites) sont situées dans le compartiment saphène, entre 2 fascias.

Leurs veines tributaires sont anatomiquement des veines sus-fasciales. Les traitements de celles-ci, qu’ils soient chirurgicaux, thermiques ou par sclérothérapie, de même que le mode d’anesthésie correspondant le cas échéant, ne font pas partie de la problématique présente. Ils ne sont donc pas abordés dans ce document, et ne sont pas concernés par les critères de pertinence du traitement des veines saphènes qui sont exposés.

Au sommaire de cette fiche

  1. Traitement endoveineux chimique ou thermique d’une veine saphène ou de sa récidive et échographie pré, per et post procédure immédiat
  2. Traitement par écho-sclérothérapie d’une veine saphène ou de sa récidive : compte-rendu de la procédure et iconographie de la veine cible. 
  3. Choix du traitement de veine saphène pour les gros diamètres (> 8 mm*).
  4. Traitement d’une insuffisance de veine saphène ou de sa récidive par sclérosant sous forme liquide ou mousse.
  5. Choix de traitement de veine saphène pour les petits diamètres (< 4 mm*)
  6. Choix du traitement d’une insuffisance de veine saphène chez un patient à haut risque thrombotique. 
  7. Traitement d’une insuffisance de veine saphène ou de sa récidive par chirurgie conventionnelle (crossectomie par abord direct et éveinage par stripping)
  8. Echecs de traitement initial par échosclérothérapie sur veine saphène.
  9. Anesthésie dans le traitement par ablation thermique de veine saphène.
  10. Choix du traitement pour l’ablation thermique de petite veine saphène.

Groupe de relecture

Fabrice ABBADIE (Vichy), Laurence ALLOUCHE (Toulouse), Jean-François AUVERT (Dreux), Emmanuel BLIN (Paris), Marie-Ange BOULESTEIX (Cahors), Patrick CARPENTIER (Grenoble), Bertrand CHAUZAT (Bergerac), Pierre COMBES (Biarritz), Gérard COPPE (Arpajon), Michel DADON (Paris), Christian DANIEL (Bordeaux), Philippe DESNOS (Caen), Antoine DIARD (Langoiran), Chantal ELBHAR (Marseille), Fannie FORGUES (Toulouse), Gilles GACHET (Voiron), Jean-Luc GERARD (Paris), Jean-Luc GILLET (Bourgoin-Jallieu), Jean-Pierre GOBIN (Lyon), Pascal GOFFETTE (Dole), Sébastien GRACIA (Puilboreau), Jean-Jérôme GUEX (Nice), Bruno GUILBERT (Bois-Guillaume), Matthieu JOSNIN (La Roche sur Yon), Luc MORAGLIA (Bordeaux), Nicolas NEAUME (Toulouse), Pierre OUVRY (Saint Aubin sur Scie), Olivier PICHOT (Grenoble), Valérie TRIPEY (Caen)

© Copyright 2018 Conseil National Professionnel de Médecine Vasculaire. Tous droits réservés.
Ce site est protégé par RSFirewall!, la solution de pare-fou pour Joomla!

Search